La propagation rapide du covid 19 a conduit près de la moitié de la population mondiale dans un confinement total. Seulement, certaines personnes comme les travailleurs sociaux, doivent continuer de travailler pour assurer la sécurité et le bien-être des autres restés confinés. Étant à l’extérieur, ils sont nécessairement en contact avec le virus et doivent donc de ce fait, se faire décontaminer avant de retourner chez eux.

La décontamination, qu’est-ce que c’est ?

Le terme décontamination covid 19 désigne le processus au cours duquel les personnes travaillant au contact du virus peuvent prendre une douche et se changer avant de regagner leur domicile, afin d’éviter toute contamination avec leur entourage. Ce processus concerne principalement :
• les personnels soignants
• les travailleurs sociaux
• les pompiers
• les gendarmes
• la police municipale
• les agents municipaux
• les agents du service de sécurité en ERP.

Chaque ville a dû improviser des centres de décontamination et les gère chacune de manière à peu près similaire. Cependant, tous les locaux ne sont pas aménageables. Il faut donc tenir compte du plan et de la superficie des locaux. Dans la région Pays de la Loire, Nantes n’est pas en reste. Pour faire face à la pandémie, la ville a elle aussi mis en place des unités de décontamination pour ses habitants travaillant au contact du virus. Le fonctionnement de la décontamination à Nantes est assuré par des personnels médicaux qui assurent la gestion des centres de décontamination.

Comment se passe la décontamination covid 19 à Nantes ?

C’est sensiblement le même procédé dans les autres centres de décontamination dans la ville de Nantes et ses environs. À nos jours, la ville de Nantes et ses alentours comptent en leur sein plusieurs centres de décontamination à la covid 19. Pour y avoir accès, les personnes intéressées doivent se munir de leur attestation de déplacement personnel et/ou professionnel, ainsi que de leurs effets personnels (serviette, gel de douche, maillot de bain…). La piscine municipale de Bouguenais qui avait fermé ses portes depuis le 16 mars, les a rouvertes le mercredi 15 avril, non pas pour le public, mais pour les personnes travaillant au contact du virus (les bassins sont bien évidemment restés fermés).

Les douches de la piscine ont alors été réquisitionnées pour servir à la décontamination. Elle est ouverte le matin de 7 heures à 10 heures, puis en soirée de 15 heures à 21 heures Elle est organisée avec un sen de circulation bien défini. Il faut retirer ses chaussures, se déshabiller et mettre sa tenue dans un sac-poubelle, avant de se laver et de ressortir par une autre porte en habit civil. Par ailleurs, un gymnase à Trignac, près de Saint-Nazaire, a ouvert ses portes aux personnels soignants libéraux (infirmiers, médecins généralistes, sages femmes…) car ces derniers ne disposent pas toujours de douches dans leur cabinet.

Avec un fonctionnement similaire à celui de la piscine municipale, les vestiaires de ce gymnase ont été aménagés en centre de décontamination par l’association Secours et assistance médicale. Il y a un circuit distinct pour les hommes et pour les femmes et une entrée différente de la sortie. Après chaque passage, les circuits sont désinfectés à l’aide d’un pulvérisateur par un infirmier et un élève infirmier. Ces derniers sont chargés de la gestion du centre. C’est sensiblement le même procédé dans les autres centres de décontamination dans la ville de Nantes et ses environs.

Marie
Mon prénom c'est Marie mais les amis m'appellent Marinette parce que je jouais au foot étant petite. Depuis, j'ai arrêté de courir après le ballon mais je suis absolument engagée dans la vie de ce site où je mets de plus en plus de comparatifs. Ensemble, changeons les habitudes des consommateurs européens en ne gardant plus que que les meilleurs produits. Contentons du meilleur au plus bas pris les amis !