Comment devenir floriculteur ?

Les personnes qui exercent la profession de floriculteur doivent posséder les capacités et l’expertise essentielles pour exercer leur métier. Cette expertise est le plus souvent acquise par une formation professionnelle dans le domaine.

Quelle est la définition de la floriculture ?

La floriculture s’occupe essentiellement de la culture de plantes qui produisent des fleurs et elle est considérée comme l’une des principales spécialités du jardinage professionnel ou amateur. Il peut s’agir de la culture de plantes attrayantes ou fleuries destinées à être utilisées dans des paysages et des jardins floraux. Voici quelques exemples de plantes à fleurs :

  • les tulipes ;
  • les roses ;
  • les géraniums.

Elles ne sont que quelques-unes des fleurs disponibles. L’un des emplois les plus essentiels des professionnels de la floriculture est la production de nouveaux types de fleurs ou la création de cultivars par le biais de la sélection végétale. La floriculture se pratique généralement à l’extérieur ou dans des serres pour la production de plantes herbacées ou de fleurs coupées destinées aux fleuristes.

Les tubercules et les plantes issus de la floriculture ont l’homogénéité des articles industriels lorsqu’ils sont cultivés en grandes quantités pour des raisons commerciales. La floriculture est une activité qui s’est progressivement éloignée de l’artisanat afin d’atteindre les nombreux procédés d’une production industrielle de fleurs ou de plantes décoratives.

Grâce au développement de méthodes floricoles appropriées au fil du temps, il est désormais possible de prévoir, de prolonger ou de reporter la période de production de certaines plantes. Grâce à la technologie floricole contemporaine, il est désormais possible de contrôler la saison de floraison de diverses plantes forestières tout au long de l’année. La floriculture se distingue ainsi du jardinage qui se limite principalement à prendre en considération le temps et les nombreuses fluctuations saisonnières.

Production et soins des plantes

Les responsabilités d’un floriculteur varient selon le type d’entreprise pour laquelle il travaille : exploitation horticole, entreprise agroalimentaire, pépinière, coopérative agricole, grande surface commerciale, municipalité. Ce type de profession offre un large éventail de possibilités. Le travail de production nécessite un haut niveau d’endurance physique, de dextérité manuelle et d’habileté technologique. Il s’effectue souvent en plein air ou dans des serres chaudes et humides.

Parmi les tâches d’un floriculteur, on note les suivantes :

  • préparer les sols et les terreaux, les désinfecter, les fertiliser et y incorporer des matières organiques et des solutions nutritives ;
  • planter les semis, les étiqueter et en prendre soin ;
  • ébourgeonner, tuteurer, baguer et espacer les plantes pour une croissance optimale ;
  • observer la santé et le développement des plantes, diagnostiquer les causes des dommages et traiter les maladies et les ravageurs ;
  • contrôler la croissance des mauvaises herbes, désherber et traiter les maladies ;
  • contrôler la croissance des mauvaises herbes, désherber et pulvériser des herbicides.
  • empoter les plantes à la main et à la machine ;
  • mettre en place, régler et surveiller les systèmes d’arrosage automatisés ;
  • planter, tailler et arranger des jardinières ; composer des bouquets et décorer des pièces pour des fêtes populaires telles que des mariages et des anniversaires.

Pendant l’hiver, les floriculteurs travaillent sous abri ou dans des serres tandis que pendant l’été, ils opèrent en pleine terre et sous les lits. Ils travaillent généralement seuls, mais ils peuvent collaborer avec d’autres horticulteurs.

Voici les formations de floriculteurs qui sont proposées

Après la cinquième année, vous pouvez suivre une formation professionnelle dans les domaines de la pépinière, de la floriculture et des plantes ornementales. Dès la quatrième et la troisième, les élèves peuvent travailler sur un projet professionnel. Les classes de 3ᵉ et de 4ᵉ professionnelles sont ouvertes aux jeunes élèves qui souhaitent mieux connaître l’environnement professionnel dans lequel ils veulent travailler.

À l’issue de la 3ᵉ, il est possible de s’inscrire dans une formation pour obtenir un CAP Métiers de l’Agriculture, choisir la 2nde Pro Productions Horticoles et obtenir un Bac Pro Productions Horticoles. Dans le cadre du Bac Pro Productions Horticoles, vous pouvez également passer un CAP Fleuriste en candidat libre. Vous pouvez passer un Bac STAV en technologie de l’agronomie et de l’environnement, option aménagement ou production, ou un Bac S général si vous êtes en classe de terminale.

Un BTS production horticole, un BTS technico-commercial option plantes décoratives, un CS décoration d’intérieur sont autant de possibilités de poursuite d’études. Vous pouvez même poursuivre en licence de gestion d’entreprise.

Marie
Mon prénom c'est Marie mais les amis m'appellent Marinette parce que je jouais au foot étant petite. Depuis, j'ai arrêté de courir après le ballon mais je suis absolument engagée dans la vie de ce site où je mets de plus en plus de comparatifs. Ensemble, changeons les habitudes des consommateurs européens en ne gardant plus que que les meilleurs produits. Contentons du meilleur au plus bas pris les amis !