Une VGP, ou vérification générale périodique multi-domaines, touche tout ce qui concerne les engins et appareils de levage. Cette formation entre dans le cadre des formations professionnelles continues, ce qui veut dire que celle-ci peut être complètement prise en charge par votre institution de cotisation. À l’issue de cette formation, vous serez capable de réaliser toutes les prestations nécessaires servant à la vérification réglementaire des engins de levage, et cela, en veillant à respecter les recommandations du constructeur. Dans cet article, nous vous parlons plus en détail de la VGP et de son contenu.

Qu’est-ce que les vérifications générales périodiques ?

Les vérifications générales périodes représentent des contrôles qui s’effectuent de manière annuelle, semestrielle ou trimestrielle sur les engins de levage selon leur type. Ce contrôle périodique est réglementé par l’arrêté de mars 2004, le rendant obligatoire pour tous les engins de levage.

Le but de ces vérifications est de limiter les accidents et prévenir d’éventuelles surcharges ainsi qu’un entretien inadapté. Les contrôles périodiques permettent également de prolonger la durée de vie des engins de levage en prévenant l’usure rapide.

Une fois votre VGP formation terminée, vous serez en mesure d’effectuer tous ces contrôles vous-même afin de garantir la sécurité des ouvriers sur le chantier et d’empêcher les accidents liés aux dysfonctionnements des appareils.

Le déroulement d’une VGP formation

Une VGP n’est pas quelque chose à prendre à légère. En effet, vous aurez à votre charge la responsabilité de contrôler tous les engins, appareil et autres équipements de levage. C’est pour cela que vous devez bénéficier d’une formation complète qui englobera tous les aspects de la vérification générale périodique des différents équipements.

Il faut savoir que la formation se divise en trois parties : la partie théorique, la partie pratique et enfin l’évaluation.

La partie théorique de la VGP formation

Cette étape de la formation a pour but de vous sensibiliser à l’importance des vérifications des appareils ainsi qu’à la sécurité sur le chantier. Voici quelques-uns des points abordés dans cette partie :

  • les risques juridiques pour le contrôleur ;
  • les accidents de travail ;
  • la législation ;
  • la fréquence de contrôle par catégorie d’engin.

La partie pratique de la VGP formation

Dans cette partie, vous aurez toutes les informations nécessaires relatives aux vérifications générales périodiques. Vous apprendrez de façon détaillée comment se déroulent ces contrôles sur le terrain. Vous saurez également comment choisir les outils de travail ainsi que comment les utiliser en situation réelle.

La partie d’évaluation de la VGP formation

Enfin, vous serez évalué sur les différents points cités ci-dessus. Vous aurez donc un test pour la partie pratique ainsi qu’un autre pour la partie théorique. Les tests se font par écrit mais également par oral. Pour le test pratique, l’évaluation se fera directement sur les machines.

Marie
Mon prénom c'est Marie mais les amis m'appellent Marinette parce que je jouais au foot étant petite. Depuis, j'ai arrêté de courir après le ballon mais je suis absolument engagée dans la vie de ce site où je mets de plus en plus de comparatifs. Ensemble, changeons les habitudes des consommateurs européens en ne gardant plus que que les meilleurs produits. Contentons du meilleur au plus bas pris les amis !